Grossesse

Tout savoir sur la 2ème échographie: l’échographie morphologique.

L'échographie du deuxième trimestre de la grossesse encore appelée échographie morphologique est celle qui intervient généralement entre la 22e et la 25e semaine d'aménorrhée. Certes elle constitue un instant fort pour les futurs parents qui s'attendent à l'annonce du sexe de leur enfant, mais il est aussi bon de savoir qu'elle joue un grand rôle dans le suivi de la grossesse.

L'importance de cette échographie dans le bon déroulement de la grossesse nécessite d'en savoir plus. Découvrez donc l'essentiel à son propos dans cet article.

Quelle est l'importance de l'échographie morphologique ?

L'échographie morphologique fait le bilan de l'état de santé du bébé. C'est une échographie obstétricale qui a principalement pour objectif, de détecter la moindre anomalie dans la morphologie du futur bébé, ce qui lui vaut d'ailleurs son nom. Elle permet également de localiser le placenta et de vérifier qu'il fonctionne normalement, et de recourir à une éventuelle prise en charge en cas d'anomalie.

Pour cela, le praticien passera au peigne fin chaque organe en effectuant des coupes précises grâce à la technologie en 2D. Tout est étudié en détail afin de repérer la moindre malformation détectable durant cette période de la grossesse.

  • Quels sont les organes que le praticien contrôle ?

Le cœur est observé à travers la coupe des quatre cavités ainsi que l'estomac et le diaphragme. Les reins, le périmètre abdominal, le fémur, et les cavités urinaires sont également étudiés. Il vérifiera aussi la lèvre supérieure et la lèvre inférieure du bébé en s'attardant sur sa tête et sa face.

La vitesse du sang dans les artères utérines et le cordon sont contrôlés grâce au doppler. Cela permettra de voir si les échanges entre le placenta et le fœtus se passent bien, mais aussi si la future maman nourrie bien le placenta. Les mouvements, l'activité cardiaque ainsi que la déglutition du bébé sont également contrôlés.

La croissance de l'enfant sera mesurée à l'aide d'un biomètre et les données seront comparées à celles d'une courbe de croissance. Enfin, la quantité de liquide amniotique ainsi que l'orifice interne du col de l'utérus seront contrôlés.

Comment se passe l'échographie morphologique ?

Elle n'est certes pas obligatoire, mais elle est prescrite systématiquement et est fortement recommandée pour un bon suivi de la grossesse. Elle intervient entre la 22e et la 25e semaine d'aménorrhée, ce qui correspond à la période entre la 19e et la 23e semaine de grossesse.

L'échographie morphologique dure en moyenne 30 minutes. La femme est allongée sur la table. Le praticien enduit de gel son ventre afin de passer une sonde qui permet l'émission d'ultrasons qui à leur tour seront renvoyés par les tissus, ce qui permet d'avoir une image du fœtus. Il ne sera pas nécessaire d'avoir la vessie pleine ou d'être à jeun. Il est conseillé de ne pas mettre sur le ventre, de l'huile ou de la crème 48 heures avant l'échographie pour ne pas impacter la qualité de l'image.

Il est aussi important de savoir que la sécurité sociale rembourse à hauteur de 70 %, cette échographie.

Comment doit apparaître le fœtus lors de l'échographie morphologique ?

Le bébé doit être à la moitié de sa taille de naissance, soit environ 25 cm de la tête aux pieds, peser 500 g et mesurer 6 cm des pieds. Avec l'échographie morphologique, ses bras, ses mains, ses jambes et même ses doigts sont clairement visibles.

L'artère pulmonaire et l'artère aorte ainsi que les quatre parties du cœur sont bien constituées. La taille du cœur équivaut à une olive. Les cheveux ne sont pas encore constitués mais le nez prend forme. L'ensemble des vertèbres (sous la forme d'arêtes) est également visible à l'image.

C'est également à l'occasion de cette échographie que le sexe de l'enfant pourra être connu. Mais ce n'est pas toujours le cas. En effet, dans certaines situations, la position de l'enfant peut empêcher de voir son sexe.

Que se passe-t-il si une anomalie est détectée ?

L'échographie du 2e trimestre peut détecter une anomalie morphologique, une anomalie d'insertion du placenta ou un retard de croissance intra-utérin. En cas d'anomalie morphologique, des échographies supplémentaires seront proposées à la femme par le praticien (chez un échographe de référence ou au centre de diagnostic anténatal).

Si une fois effectués ces examens complémentaires confirment l'anomalie, des spécialistes seront là pour présenter aux parents, les différentes possibilités qui s'offrent à eux et pour les guider.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *