Grossesse

L’huile de ricin fait-elle bon ménage avec une grossesse?

Vous l’avez tant désiré et il est enfin là, mais la grossesse n’est pas de tout repos. Exposée aux troubles hormonaux, vous êtes sujette à des imperfections sur le corps. Entre les taches dans le visage, l’acné, les points noirs, les rides, les cernes et les vergetures, vous ne savez plus vraiment où donner de la tête. Beaucoup de femmes pour éliminer ces imperfections se penchent vers l’huile de ricin. Cette huile est effectivement considérée comme une huile miracle, mais, fait-elle vraiment bon ménage avec une grossesse ? La réponse ici.

Propriétés de l’huile de ricin

Encore appelée huile de castor, l’huile de ricin est une huile végétale issue des graines de ricin. Elle a une couleur or, une texture très visqueuse et n’est pas soluble dans l’eau. Très populaire dans le monde, elle possède une multitude de vertus médicinales et cosmétiques qui lui ont valu d’être appelée huile miracle. Elle est très riche en vitamine E, en acides gras, en protéines et en minéraux. Grâce à son effet fortifiant, l’huile de ricin permet de faire pousser les ongles, les cheveux, les cils et sourcils. Elle aide également à atténuer les rides au visage et sur la main, les vergetures, les acnés et les tâches grâce à ses propriétés antirides.

Il faut aussi noter qu’elle est utilisée depuis des siècles et cela comme anti-inflammatoire et antimicrobienne. Considérée également comme laxatif, l’huile de ricin traite efficacement la constipation et a longtemps été utilisée pour cette propriété même si son emploi a finalement été proscrit pour cette indication. L’huile de ricin est aussi efficace contre les migraines, les insomnies, les douleurs articulaires et même les douleurs de règles.

Les effets de l’huile de ricin sur une grossesse

Beaucoup de femmes pensent qu’utiliser l’huile de ricin pendant la grossesse est sans conséquence. À tort ! L’utilisation de l’huile de ricin par une femme enceinte a des effets néfastes sur la grossesse. On vous explique pourquoi.

Comme mentionné plus haut, l’huile de ricin a des vertus laxatives. En effet, un laxatif est une substance qui combat la constipation en accélérant le transit intestinal. Étant donné que le laxatif occasionne des contractions plutôt violentes et très régulières, une fausse couche pourrait survenir si la grossesse en est encore au premier trimestre. Les contractions utérines peuvent provoquer l’expulsion du fœtus et la perte du bébé.

Dans le cas où la grossesse est dans son dernier trimestre, les contractions vont enclencher le processus du travail et la femme enceinte pourrait faire un accouchement précoce, car n’étant pas encore à terme.

Le bébé n’est pas épargné

Il arrive aussi que certaines femmes enceintes fassent recours à l’huile de ricin pour accélérer le processus de l’accouchement. Mais ce qu’elles ignorent est que, même à ce stade, le bébé est toujours exposé.

Le bébé étant toujours dans le ventre de la maman, il n’est pas épargné des effets néfastes de la propriété laxative de l’huile de ricin. Une fois que la maman a ingéré l’huile pour vite accoucher, elle va aussi atteindre l’estomac du bébé par le cordon ombilical. Ainsi, le bébé fera ses premières selles encore appelées méconium et qui sont très agressives.

Si l’accouchement n’a pas encore eu lieu, alors le bébé fera ses selles dans le liquide amniotique, ce qui est très dangereux pour sa survie. S’il parvient à naître, le bébé a de fortes chances d’être sujet à une souffrance fœtale et une détresse respiratoire. Cette situation se produit lorsque le bébé est encore dans le ventre.

L’huile de ricin ne fait pas bon ménage avec la grossesse

À l’évidence, l’huile de ricin (malgré toutes ses vertus) ne fait pas très bon ménage avec une grossesse. En résumé Mesdames, l’utilisation de l’huile de ricin est fortement déconseillée pendant la grossesse en raison des risques qu’elle fait courir à votre bébé à cause de sa vertu laxative. Les risques de fausses couches, de déshydratation du bébé et de souffrances respiratoires sont accrus alors, faites attention.

Il est plutôt conseillé de prendre votre mal en patience et de mener votre grossesse jusqu’à l’accouchement. Une fois votre bébé dans les bras, vous aurez tout le temps d'utiliser l’huile de ricin en toute quiétude, mais toujours en petite quantité pour être sûre de réduire l’effet laxatif. Pendant la grossesse, vous devrez vous en passer pour préserver votre santé et celle de votre bébé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *