Bébé-Enfants

Comment stopper le hoquet du nourrisson ?

Le hoquet est un phénomène impressionnant qui se remarque très souvent chez les nourrissons. Il se manifeste par la distension de l'estomac. Lorsque cela arrive, vous pouvez mettre en pratique certains remèdes pour vite soulager votre tout-petit et lui éviter de passer un mauvais moment. Lisez cet article pour le savoir !

Apaiser et calmer le bébé : un remède très efficace

Si vous avez un nourrisson, vous avez certainement déjà vu le hoquet survenir chez lui. En effet, ce phénomène peut se produire plusieurs fois dans une journée et pendant des minutes. Même si cela n'entraîne rien de grave chez le bébé, le hoquet peut l'énerver et le fatiguer. Avec de la douceur, vous pouvez réduire la durée de chacune de ces crises. Privilégiez également la tendresse et la patience.

Un geste très simple : prendre le tout petit dans les bras et lui faire des câlins en lui parlant avec douceur. Le massage peut être aussi une bonne idée. Si vous choisissez cette option, assurez-vous de faire usage d'une huile corporelle (faites spécialement pour les nourrissons). Massez-lui avec douceur la fontanelle. Vous pouvez également vous servir de votre index pour lui masser la colonne vertébrale en effectuant des mouvements circulaires.

La voix et le contact de la mère ont le don de rassurer son enfant et de le calmer de manière instantanée. Ces petits gestes pourront faire disparaître le hoquet en quelques minutes.

User d'une ou de deux gouttes de citron pour calmer le hoquet

Pour soulager rapidement votre enfant, vous pouvez mettre en pratique ce remède de grande mère très connu. Il vous suffit de presser sur la langue de l'enfant, quelques gouttes de jus de citron. L'acidité assez prononcée de ce dernier surprend le bébé et, pendant un court instant, le nourrisson retient sa respiration. Alors, le diaphragme n'est plus sollicité, ce qui fait disparaître le hoquet.

Il est toutefois très important de faire attention. En effet, pour appliquer cette technique, votre petit doit nécessairement avoir six mois, car avant cet âge, l'intestin de l'enfant est encore très sensible.

Tétine spéciale et Homéopathie

L'homéopathie peut s'avérer efficace pour calmer un nourrisson qui souffre de hoquet. Les granulés de Cuprum, de Stramonium, d’Hyoscyamus ou de Teucrium marum sont des solutions à essayer. Pour ce faire, référez-vous à un spécialiste de l'Homéopathie.

Vous trouverez en pharmacie des tétines antiaérophagiques qui vous permettront de régler avec facilité, le débit du lait. Pour que cette solution fonctionne, vous devez vous assurer qu'il y ait toujours de lait dans sa tétine. Cela lui évitera d'avaler de l'air.

Autres astuces

Il existe plusieurs autres astuces pour calmer votre nourrisson. Vous pouvez par exemple lui faire boire de l'eau pure. Il est aussi possible d'y ajouter un peu de sucre avant de lui donner. Une petite quantité d'eau serait suffisante. Optez donc pour une petite cuillère à café. Vous pouvez aussi lui faire prendre du lait ou un biberon d'eau plate (un peu fraîche).

Après chaque repas, prenez votre nourrisson pendant que vous êtes assise. Gardez-le pendant une durée de vingt minutes au minimum. Cela permet d'éviter le développement du hoquet. Notez bien que si la crise persiste au-delà d'une durée de quarante-huit heures, il est judicieux de consulter un médecin. En effet, il se pourrait qu'une infection soit à l'origine du mal. Il peut aussi s'agir d'une pathologie ou d'une malformation du diaphragme.

Pratique à éviter

Certaines pratiques, le plus souvent conseillées pour stopper le hoquet chez les nourrissons, sont à éviter au maximum. L'une des astuces de grand-mère qui consiste à tremper la tétine dans du miel avant de la porter à la bouche du tout petit est déconseillée par les spécialistes. En effet, il existe des récoltes de miel contenant une bactérie très dangereuse pour le nourrisson. Il s'agit du Clostridium botulinum. Le système immunitaire de l'enfant étant loin d'être mature, il ne pourra pas combattre la toxine.

Par ailleurs, avant un an, l'enfant expérimente encore la diversification alimentaire. Découvrir très vite les mets extrêmement sucrés lui ferait prendre une mauvaise habitude alimentaire. Il est donc préférable d'attendre que votre enfant ait trois ans pour lui donner du miel.

En résumé, si vous souhaitez vite arrêter le hoquet de votre enfant, la douceur et la tendresse vous seront d'une grande aide. En peu de temps, la crise pourra disparaître d'elle-même. Si elle persiste, n'hésitez surtout pas à voir un médecin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *